Année zéro : une révolution menée à l’extrême

  • Par giniekiss
  • Le 27/06/2015
  • Commentaires (0)
Image2 27

Aujourd’hui, nous avons visité la prison S21 de Phnom Penh du temps des khmers rouges. L’ancienne prison, qui était à l’origine un lycée, est située en plein centre-ville et l’entrée était de 3$ (attention si vous payez en monnaie locale, le taux qu’ils pratiquent est outrageux !). En ressortant de cet endroit, il nous vient à l’esprit : « Quelle magnifique vie nous vivons ! ». De manière générale, même la pauvreté n’est pas un frein à une vie heureuse car ce dont nous sommes témoins ici est atroce. Des milliers de personnes ont souffert l’enfer entre ces murs. Mes amis, quelle chance nous avons !

 

Souriez, profitez de votre journée. Même si elle peut vous sembler morose, elle reste toujours beaucoup plus tolérable à côté de ce qu’elle a pu être pour ces milliers de Khmers enfermés et torturés. Nous sommes loin d’être calés en histoire et depuis notre arrivée au Cambodge, nous nous interrogeons sur les khmers rouges. Nous commençons seulement à « comprendre » l’histoire du pays.

Image1 36

Tout d’abord, les khmers rouges ont été entrevus comme les sauveurs du pays à l’issue d’une guerre civile qu’ils ont remportée aux côtés des révolutionnaires en 1975. Elle visait à renverser le gouvernement en place qui n’était pas en faveur du peuple. Mais une fois au pouvoir, au lieu de restaurer la paix dans les campagnes et d’enrayer la famine, les Khmers rouges ont fait subir à leurs semblables un calvaire inimaginable. Retour à l’âge de pierre, exil forcé des citadins vers les campagnes, mise à mort des religieux, des enseignants, des militaires, de ceux qui avaient le savoir et de tous ceux qui n’obtempéraient pas ou osaient critiquer le système. Travail forcé dans les champs. Traque perpétuelle des soit disant traîtres, espionnage, mise en prison et torture d’innocents sur motifs dérisoires. En presque 4 ans, 2 millions de personnes sont mortes sur les 8 millions d’habitants de l’époque. Des personnes assassinées à la main pour ne pas « gaspiller » de balles ! Le génocide Khmer… Un étrange souvenir des horreurs vécues chez nous avec Hitler...

 

Lors de la visite de la prison, il y avait plusieurs sessions de diffusion de documentaires, nous aidant à nous représenter la situation autrefois. Lors de la session à laquelle nous avons assisté, le documentaire «  S21, La machine de mort kmère rouge » diffusé également sur Arte a été projeté. Poignant, il nous a jeté un froid dans le dos. Basé principalement sur des témoignages, il relate clairement l’histoire de la prison S21 mais cela n’est pas suffisant pour comprendre qu’elles ont été les motivations des dirigeants et le contexte de l’époque.

Image4 27

Pour aller plus loin, nous nous sommes procurés le livre : « Cambodge année zéro », éditions KailasH, François Ponchaud. Le livre est le témoignage d’un missionnaire présent sur les lieux au moment de la prise de Phnom Penh. Il a regroupé de nombreux autres témoignages, essayé de comprendre et « d’analyser le discours officiel, l’organisation de la nouvelle société, la formation idéologique du peuple,  la création d’une nouvelle culture ». Ce livre est bien écrit et comporte de nombreux éléments de réponse.

Vous avez tous les éléments en main si l’envie de vous documenter vous prend sur ce pan de l’histoire.

 

génocide prison S21 Khmer rouge capitale Phnom Penh cambodge Seb Virginie Sebastien Asie voyage chapichette chachou tour du monde site blog

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.