pérou

Nos impressions sur le Pérou

Image1 47

Nous avons passé un mois et demi au pays des lamas, voguant de la haute montagne aux villages reculés de l’Amazonie. Ce pays contient une diversité de paysages incroyables, il y en a pour tous les goûts, sauf peut-être, pour les grands passionnés de fonds marins. Par contre, on s’en met plein les mirettes avec, des trecks parcourant la cordillère des Andes dans la région de Huaraz ou de Cusco lorsque l’air vous manque, des Cholitas, si belles en habits colorés, jusqu’à partir à l’aventure dans la Selva (forêt amazonienne), dont les habitants n’ont absolument rien à envier à Rambo, tant ils sont débrouillards ! Dans tous les cas, ce pays est fait pour les sportifs !

Lire la suite

Cusco, son Machu Picchu et ses Salinas

Image100

 

De retour sur le continent américain, nous retrouvons Julie, une copine de Chapichette qui arrive du Costa Rica où elle a fait du bénévolat avec les paresseux, excellentes petites créatures. Nous passons la soirée ensemble et le lendemain, nous partons en bus pour Cusco et son Machu Picchu. Ce sera notre plus long trajet life time ! Décidément, l’Amérique du sud est vraiment un continent gigantesque ! Nous partons donc le jeudi soir pour arriver à Cusco le dimanche midi.

Lire la suite

L'hostilité de l'Amazonie

Image26 17

 

Au matin, les singes rouges hurlent au loin. Bonjour ! Et des petits singes sautent de liane en liane à l’arrière du campement. Robert nettoie le poisson pêché la veille. Il y en a plus d’une dizaine dépassant le kilo. Après le petit déjeuner (poisson, riz et banane frite), nous allons nous rincer les mains à l’eau et c’est l’attaque de centaines de petits poissons voraces. Une bonne manucure ! Mieux vaut ne pas y faire trainer trop longtemps ses doigts, sait-on jamais si les piranhas se pointent.

Lire la suite

La faune et la flore amazonienne

Image19 19

 

 

Nous sommes partis pour une semaine d’aventure dans la Selva de la réserve Pacaya Samiria, avec notre guide Robert ! Nous prenons place dans une embarcation qui mesure 4 mètres de long et à la largeur d’un corps humain assis ! La hauteur des bords de la barque est à peu près 2 cm au-dessus de l’eau. En gros, nous sommes dans l’eau.

Lire la suite

Départ pour la forêt Amazonienne!

Image6 29

 

 

Nous venons de passer une grosse journée à parler espagnol et avons la tête grosse comme un ballon ! Mais ça y est, nous avons trouvé notre tour pour aller passer 7 jours dans la forêt amazonienne (120S/jour/pers): Chapichette, Chachou et un guide. A nous les énormes perroquets, les caïmans, les tarentules, les paresseux, les piranhas et les dauphins !

Lire la suite

Yurimaguas

Image15 19

Aujourd’hui Chapichette nous fournit un bel épisode en tombant dans les pommes en plein centre-ville. Alors qu’elle est déjà un peu fatiguée par la chaleur harassante de la région (plus nous montons dans le pays et plus la chaleur augmente), elle se cogne le pied dans une barre en fer sur le trottoir en voulant boire en marchant. Bien mal s’en faut, une partie de son ongle du pouce s’est arrachée et du sang se met à couler. Comme vous le savez peut-être, la vue du sang cause quelques problèmes à Chapichette, elle ne tarde pas à devenir blanche et nous tombe dans les pommes en pleine rue.

Lire la suite

Caraz et Laguna Paron

Image62 3

De retour de notre trek, nous sommes contents de retrouver un bon lit à Caraz pour retrouver des forces mais c’est de courte durée car tôt le lendemain matin (5 heures), nous enchaînons avec la lagune Paron. Chachou aurait bien fait une grasse matinée mais nous ne sommes pas là pour compter les lamas !

Après un bon premier trajet en collectivo, esquichés comme des sardines, notre chauffeur nous dépose en dernier sur le chemin ultra caillouteux à la fin du village Pueblo Paron. Il nous dit qu’il nous faut prévoir encore 2 heures de marches pour atteindre la lagune mais que lui s’arrête là.

Lire la suite

Treck de Santa Cruz en autonomie (4 jours)

Image39 2

 

Nous faisons le marché de Caraz pour l’approvisionnement du treck, nous y trouvons d’excellents fromages comme déjà goûtés à Huaraz. Nous louons un duvet qui résiste à -15°C, deux matelas pour l’isolation avec le sol et avec notre tente achetée pour 50 soles à Lima, un deuxième petit duvet et le P3RS, nous partons le lendemain pour le Santa Cruz. Il est possible de l'effectuer avec un guide qui s’occupe de charger tout le matériel de camping, les effets personnels et la nourriture sur des ânes, ou de le faire en autonomie et de jouer soi-même le rôle des mules !

Lire la suite

Trecks d’acclimatation: Wilcacocha et Pastoruri

Image16 18

Nous effectuons notre première vraie sortie 6 jours après notre arrivée au Pérou ! L’acclimatation a été longue et nous dormons toujours le jour et zonons la nuit. Mais à présent, c’est terminé. Nous avons récupéré toutes les informations nécessaires et nous commençons à trecker demain. Nous avons prévu une petite randonnée à 3 700 mètres (nous partons de 3 300m) pour nous acclimater, la montée du glacier Pastoruri à 5 000 mètres le lendemain, puis nous nous accorderons un jour de pose avant de passer 2 jours à la laguna 69 et enfin, nous finirons avec 4 jours de treck en autonomie sur le sentier de Santa Cruz. C’est le réveil de la Chapiteam ! Let’s go !

Lire la suite

Huaraz et ses montagnes

Image168

 

Après 7 heures de bus, nous arrivons à Huaraz qui est située à 3 300 mètres d’altitude. Nous sommes passés du niveau de la mer à plus de 3 000 mètres d’altitude en quelques heures. Le corps le sent passer et nos poumons ne comprennent pas pourquoi l’air est si peu chargé en oxygène ! La respiration est difficile, chaque pas nous coûte !

Lire la suite

Changement de continent : Désorientés

Image165

Nous quittons Sydney pour un nouveau continent : en route pour le Pérou ! Là-bas, il est 15h de moins, autrement dit, ils sont toujours à hier. Nous allons voyager dans le temps ! Le rêve ! C’est dommage que nous ne puissions pas choisir la date, mais gagner un jour, c’est déjà pas mal ! Le trajet va nous prendre 48 heures de porte à porte, avec deux pseudo nuits passées à dormir par terre à l’aéroport. En arrivant à Lima, nous ne savons plus quelle heure il est, si c’est le jour ou la nuit ni quel jour nous sommes ! C’est la totale désorientation ! Ce sera le jour le plus long de notre vie, ce 13 juillet aura duré 39 heures !!!

Lire la suite