La périphérie de Dawei

  • Par giniekiss
  • Le 18/02/2015
  • Commentaires (0)

Image21 1

 

 

Au retour, dans un petit village en périphérie de Dawei, nous rencontrons Robert (c’est le nom anglais qu’il s’est donné), un birman professeur particulier d’anglais qui passe l’après-midi avec nous. Il nous propose de revenir le lendemain pour visiter avec lui l’université, ce que nous acceptons avec plaisir.

 

Aujourd’hui, le 12 février, c’est un jour férié dans toute la Birmanie: l’Union day. C’est le jour où le général Aung San est parvenu à faire signer un accord auprès de toutes les ethnies du pays pour revendiquer l’indépendance du pays auprès des britanniques  Durant cette après-midi, Robert nous parlera d’Aung San Suu Kyi et de son père. Il a acheté un livre sur l’histoire de cette grande dame, et prévoit de l’enseigner à ses étudiants. Au vu des problèmes avec le gouvernement, nous sommes surpris de le voir sortir ce livre en public (même surpris qu’il ait pu se procurer ce livre ici). Il nous dit qu’il ne sait pas si cela est autorisé ou non mais que de toute manière c’est de son devoir de commencer à enseigner l’histoire d’Aung San et qu’il le fera dès juin prochain même s’il risque la prison.

Au retour à Dawei, nous décidons de nous procurer un livre sur The Lady afin d’approfondir notre compréhension de l’histoire de la Birmanie. Nous en trouvons un en Français, décidément le pays est vraiment en train de s’ouvrir !

Lendemain :

Nous quittons Dawei en stop pour rejoindre le village de Robert, comme la dernière fois, à peine nous levons la main et un pick up s’arrête. Il contient déjà des touristes Suisses, et surprise, il nous propose de nous emmener gratuitement jusqu’au village.

Robert nous accueille avec un large sourire et nous propose d’aller voir l’université. Nous partons à 3 sur son scooter ! Aujourd’hui, le 13 février 2015, est un jour spécial puisque c’est l’anniversaire du General Aung San. Il est adoré ici, et il aurait eu 100 ans ce jour. Malheureusement, il a été assassiné en 1947. Des évènements et des discours à son sujet sont organisés dans tout le pays. Lorsque nous arrivons un discours est prononcé à son sujet face à une salle bien remplie.

 

Aung san suu kyi burmese jpg20080208

En parcourant les couloirs de l’université, qui aurait bien besoin d’un coup de peinture, nous rencontrons un enseignant de géologie ainsi que ses étudiants. Il nous improvisera un cours particulier en nous exposant les différentes roches et pierres présentes au Myanmar (Rubis, Améthyste quartz…). Intéressant de voir un morceau de rubis à l’état naturel prisonnier dans la roche!

Image32 1

Image51

Ce qui nous surprend le plus c’est la bibliothèque, un monument de forte envergure mais ne contenant, à notre plus grande surprise, que des journaux. Aucun livre! Il semble que les étudiants n’aient accès qu’aux livres fournis pour le cours et n’aient pas d’autres ressources pour satisfaire  leurs recherches complémentaires. Nous nous demandons si c’est un choix du gouvernement afin de contrôler ce qui est inculqué au peuple. En tout cas, notre hôte n’a pas l’air content de l’enseignement, tel qu’il est donné dans le pays. Nous sortons de ce bâtiment assez surpris…

Image31 1

Robert nous parle également  à maintes reprises de la société Total qui est basée à quelques kilomètres d’ici et où son père travaillait à la sécurité il y a 10 ans. Total leur apporte l’électricité au village (grâce au gaz naturel qu’ils extraient) depuis peu nous dit-il. Il les aime beaucoup… Alors que plusieurs pays, tels que les Etats unis, boycottaient les échanges avec la Birmanie afin de signaler leur opposition à la dictature de la junte militaire, la France continuait à extraire le gaz naturel via la société Total. Cependant il semble que les Birmans en sont très contents car cela amène de l’emploi et de bonnes sources de revenus ainsi qu’une meilleure qualité de vie avec l’électricité.

Ensuite nous visitons une superbe pagode avec des centaines de statues de moines longeant les escaliers qui mènent à la stupa au sommet.

Image26 1Image22 1

Une pagode en retrait qui est très peu visitée nous dit-il, sauf par les locaux. Il nous y montre un crematorium juste à côté et nous apprenons que les bouddhistes n’enterrent pas leur mort. Photo de l'ancien crématorium ci dessous.

Image28 1

Robert répond à nos questions sur le bouddhisme, il nous explique que seul le bouddha a des cheveux (nous nous posions la question car les statues le représentent avec des cheveux courts), ses cheveux se seraient arrêtés de pousser lorsqu’il aurait atteint l’illumination. Il nous explique également la signification de faire retentir la cloche/gong. En effet, après leur prière ou avoir fait quelque chose de bon, les bouddhistes peuvent faire sonner la grande cloche de la pagode afin de répandre leurs bonnes pensées et partager leurs qualités avec tous les êtres.

Image23 1

 

En savoir plus sur la fiche pays: Le Myanmar (Birmanie)

birmanie myanmar tour du monde chachou chapichette voyage dawei

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×