Phnom Penh une grande ville au passé douloureux

  • Par giniekiss
  • Le 17/06/2015
  • Commentaires (0)
Image5 22 Phnom Penh est une grande ville qui s’articule autour du Mékong. Nous sommes un peu surpris d’y retrouver beaucoup de magasins de luxe et en nous baladant et jetant un coup d’œil aux prix, nous faisons la remarque que le coût de la vie y est assez cher. Tout du moins, plus cher que dans les villages dans lesquels nous nous sommes rendus précédemment. Sur le chemin du retour, nous avons l’occasion d’assister aux sessions de marche rapide, course à pied et même d’aérobique en plein air qu’effectuent les citadins tôt le matin et après le travail le soir.

 

Chapichette en a profité pour aller se défouler lors d’une session d’aérobique et comparer sa condition physique à celle d’une mamie très énergique ! La coquine, elle ne paye pas de mine quand on la voit mais elle a une sacrée endurance !

Image14 17

Le soir, en rentrant à notre guest house, nous rencontrons notre voisin irlandais arrivé à la capitale il y a un mois. Il nous dit qu’il devient difficile de trouver du travail en Thaïlande et que Phnom Penh est une destination prisée par les expatriés. Effectivement, nous en avons croisé un grand nombre et avons vu de nombreuses maisons, très belles et  bien gardées. La ville recèle également de nombreux marchés de rue différents et de beaux temples bouddhistes de style cambodgien. Ces temples sont assez différents de ceux des pays voisins. Ils sont très récents.

Image10 23

Image9 19

 

Image12 18

C’est étrange car finalement, cette ville a l’air très riche et très pauvre en même temps, les deux extrêmes y sont représentés… C’est aussi la capitale qui a l’air la plus riche si nous comparons avec le Laos et le Vietnam (l’ancienne Indochine française). Cela nous semble surprenant car le Cambodge est beaucoup plus pauvre que son voisin le Vietnam.

En ressortant le soir, nous découvrons que c’est l’anniversaire du roi ! Un grand événement puisque les rues sont inondées de lumières, de musiques, de stands de nourriture et de spectacles prévus pour l’occasion, tout cela sous le regard bienveillant du roi dont le portrait est affiché en grand !

Image3 19Image4 26  

 

Image7 19

Ici encore, nous pouvons observer des écritures en français, surtout sur les établissements de gendarmerie et police. Incultes que nous sommes, c’est en jouant à « Chronoss » sur Iphone que nous apprenons que le Cambodge a été sous protection française pendant un siècle (1863-1953). Cependant, nous ne rencontrons personne qui parle français dans le pays, ou seulement de rares chauffeurs de tuk tuk qui baragouinent quelques mots.

Nous n’avons rien trouvé de particulier à la ville, si ce n’est le plus important des vestiges du passé sanglant à visiter pour comprendre et s’éveiller à la démence de l’être humain. (à venir dans le prochain billet)

Image6 23

capitale Phnom Penh cambodge Seb Virginie Sebastien Asie voyage chapichette chachou tour du monde site blog

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau