Sur la route...

  • Par giniekiss
  • Le 06/04/2015
  • Commentaires (1)

Image32 4

 

 

Premier jour sur la Chapimobil  «ette » ! Nous avançons tranquillement sur la route qui est en plutôt bon état à la sortie de Luang Prabang ! Bonne nouvelle, les sacs tiennent mais le garde boue n’est pas loin de toucher la roue avec tout ce poids ! Nous devons être à 30km/h en vitesse de pointe ! Mais c’est largement suffisant pour avoir le temps d’esquiver les potentiels trous!

 

Au premier arrêt, en essayant de rééquilibrer les sacs, la moto chavire et c’est la poignée de frein qui casse. Allé hop, à peine sortis, nous retournons dans un nouveau garage ! Heureusement, il y en un de l’autre côté de la rue qui nous répare cela sur le champ en 5mn pour pas grand-chose (35 000 Kip).

Image36 3

Ce jour-là, nous faisons une trentaine de kilomètres et décidons de nous arrêter dans un petit village perdu au bord de la rivière. La guest house ouvre ses portes uniquement pour nous, nous sommes les seuls clients. Et à peine les sacs posés, une dame de l’autre côté du chemin nous propose de la rejoindre et de partager son repas. Elle nous propose du sticky rice accompagné d’une pâte faite avec l’intérieur d’un poisson qui a un fort goût de fromage et de petits poissons frits. Au Laos, le sticky rice noir est très communément consommé. C’est un riz de couleur blanc/rouge avec lequel il est facile de faire des petites boules et conservé dans les petits contenants laotiens en bambou. Seb en est fan. Nous avons l’impression que c’est l’équivalent du pain chez nous. Ensuite, nous retournons au village qui fabrique le Whisky laotien, le Lao Lao. Nous n’avions pas eu le temps d’y rester la première fois, dépendants d’un tour organisé. Nous tombons sur un temple somptueusement décoré et Seb en profite pour y faire une petite méditation.

Image4 15

Image5 14

Nous achetons une petite bouteille de vin de riz sucré pour l’apéro et nous installons en terrasse au bord du Mékong. Un Laotien se joint à nous et nous apprend du vocabulaire lao ainsi que des informations très intéressantes sur le pays. Nous apprenons par exemple que le thai et le laotien sont des langues très similaires (à 90%) de même que l’écriture. Les deux peuples se comprennent facilement. Certains programmes TV sont en Thai au Laos et vis versa. La presse, il y a quelques années, était uniquement en Thai, il n’y avait pas de presse locale. Nous comprenons soudain pourquoi le « bonjour  lao» est si ressemblant au « bonjour thai » : Sawadee et sawadee crap. Nous passerons par la grotte de Pak Ou dont la facade est impressionnante au retour.

Image6 13

Image2 18

Le lendemain, au moment du départ, la pluie se met à tomber. Cela fait du bien après 2 mois de soleil intense faisant grimper le thermomètre au-dessus des 35 degrés ! Voir de l’eau tomber est une bénédiction ! Nous en profitons pour travailler le morceau de guitare « Déjeuner en paix », un clin d’œil à la Fifi team ! Lorsque la pluie se calme, nous allons nous balader dans le village et finissons dans une école. En passant à côté des bâtiments, nous nous rendons compte que nous faisons chuter le niveau de concentration des élèves qui ne semblait déjà pas très élevé ! La fin des cours sonne au moment où nous sortons et nous nous retrouvons pris dans le flot d’étudiants. Le sol ayant séché rapidement, nous reprenons la route en milieu d’après-midi.

Image1 19

En chemin, nous nous rendons compte que la vie tourne au ralenti dans les tous petits villages que nous croisons. La plupart des habitants, assis devant leur maison, la marmaille courant autour,  semblent attendre que le temps passe. Nous les intriguons en passant avec notre chargement. Ils nous suivent du regard mais ne nous saluent qu’en réponse à un signe de notre part. Les paysages entre les villages sont vraiment jolis, notamment les rizières.

Image10 13

Image8 12

Image9 12

Cependant, nous constatons que les guest houses ont disparu… Même trouver un endroit sur la route pour manger semble ne pas être chose facile. Nous nous demandons où nous allons bien pouvoir dormir car les villages plus importants ne sont pas à côté et nous ne savons pas si la moto nous y conduira avant la nuit! Mais finalement, la destination se rapproche plus vite que prévu et nous finissons par atteindre un village muni de quelques guest houses et où il semble y avoir un peu plus d’animation… Enfin, cela ne dure pas car dès le coucher du soleil (vers 19h), l’activité s’estompe et il devient impossible de trouver un bouiboui pour manger ! Nous finissons par quémander de l’eau chaude à une dernière petite « épicerie » de rue restée ouverte pour faire cuire un paquet de noodles que nous achetons à la gérante un peu abasourdie par notre demande. Cette fois-ci, la  lao beer est bien méritée !

Ici, c’est assez surprenant mais les laotiens semblent moins surpris lorsqu’ils voient un occidental comparé à d’autres pays d’Asie. Ils sont toujours un peu intrigués mais beaucoup moins que ce que nous avons pu voir jusque-là et ils ne cherchent pas forcément le contact, parfois même le fuient en nous ignorant lorsque nous essayons de les aborder… Nous les laissons indifférents… Ils ont leur vie et semblent ne pas vouloir être dérangés. Nous avons la sensation de les importuner, les interrompant dans leur programme TV, lorsque nous franchissons le pas de leur restaurant ! Assez étrange comme situation !

Contrairement à ce que nous nous étions imaginés, les tarifs de la nourriture et des hébergements sont équivalents voire plus élevés que dans les endroits touristiques. La concurrence ne fait plus effet !

Quelques heures plus tard après avoir repris la route le lendemain, nous parvenons à Nong Khiaw, un petit havre de paix. A peine arrivés, nous rencontrons le couple de Français qui était dans la même guest house que la nôtre à LPB. Ils nous proposent d’aller au sauna traditionnel dans un endroit qu’ils ont repéré et c’est avec plaisir que nous acceptons après ce long trajet ! En plus, un sauna pour 20 000 Kip, ca ne se refuse pas ! Nous en sortirons relaxés et ravis ! La récompense après l’effort !

Image34 3

 

En savoir plus sur le pays: Fiche Laos

En savoir plus sur comment se déplacer à moto au Laos: Fiche Moto

site blog Laos voyage tour du monde chachou chapichette Sebastien Seb Virginie moto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Marie
  • 1. Marie | 08/04/2015

Il me faut absolument la vidéo de "Dejeuner en paix" joué au Laos! Le clin d'oeil est mythique!!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau