La faune et la flore amazonienne (Le 07/08/2015)

Image19 19

 

 

Nous sommes partis pour une semaine d’aventure dans la Selva de la réserve Pacaya Samiria, avec notre guide Robert ! Nous prenons place dans une embarcation qui mesure 4 mètres de long et à la largeur d’un corps humain assis ! La hauteur des bords de la barque est à peu près 2 cm au-dessus de l’eau. En gros, nous sommes dans l’eau.

.

 

Nous avançons au rythme de la pagaie animée par les puissants bras de Robert dans un ruisseau de 7-8 mètres de large, peu profond (nous sommes en saison sèche), à l’eau boueuse. Nous nous enfonçons de plus en plus dans la jungle et la végétation se densifie.

Image22 18

Image21 15

Image20 17

Le premier jour, nous voyons des singes à tête blanche, même des bébés. En observant les oiseaux dans le ciel, nous apercevons un paresseux suspendu par les pattes arrière, la tête en bas, accroché à la cime d’un arbre. Le soir, nous arrivons au premier campement et faisons la connaissance de 2 Belges, 1 République dominicaine et 4 Français. Un bon melting pot où nous découvrons les joies de la polyglottie ! Nous passons de l’anglais au français à l’espagnol au cours de la conversation ! C’est vraiment fou !

La seconde journée est excellente et nous a amené un maximum de nouveaux animaux ! Les plus sympas ont montré le bout de leur nez le matin. Nous avons fait une pause dans un repère de bébés croco ! Robert nous en attrape deux et nous les met dans les mains. Oups, c’est normal ? Ils sont tout mignons avec leur petite bouille, leur yeux à la pupille en forme de fente et leur toute petite mâchoire !  Robert s’amuse de nous voir les observer dans les moindres détails avant de les relacher!

Image18 16

Image17 21

Image16 21

Puis, nous voyons le mono negro (le singe noir) qui a l’air bien costaud. Tout à coup, une bande de Guacamallo Amarillo et Rojo (des Arras jaunes et rouges) prend son envol à notre passage et nous survole. Il faut dire que cet oiseau en jette ! Son plumage est magnifique et sa longue queue est splendide. Ils étaient majestueux. C’est de loin notre oiseau préféré.

Image13 28

Image23 15

Nous voyons également des tortues par centaines qui se jettent dans l’eau dès l’approche de la pirogue, sans compter les piranhas qui sautent partout et des petits poissons que l’on voit par millier frétiller à l’orée de l’eau.

Image24 18

Notre mascotte de la forêt, le Lomo del rio (loutre) nous a beaucoup amusés. C’est comme un gros phoque, avec de belles moustaches. Il faisait beaucoup de bruit dans la forêt et nous a bien observés avec curiosité avant de détaler dans un chahut bahut fracassant.

Image25 18

Le soir, en arrivant au deuxième campement, nous sommes accueillis par un rugissement de tyrannosaures qui souffle dans la selva. Ce n’est autre que le cri de guerre d’une meute de Mono Rojo (singes rouges) qui nous font comprendre instantanément que nous ne sommes pas les bienvenus. Flippant …

Robert, hyper actif, prépare la céna (le dîner) et ne veut pas de notre aide.  Au menu, nous dégustons un bon piranha.

Image14 25

Avant cuisson, nous avons pu observer ses dents qui font penser à « massacre à la tronçonneuse », et celui que nous mangeons ce soir a même les arrêtes en forme de Y, pour mieux se bloquer dans la gorge de son prédateur dans le cas où il n’aurait pas réussi à déchiqueter celui-ci. Premier poisson que Chachou découvre avec ce type d’arrêtes.

Image15 20

En fin d'après midi, la nuit est tombée, et Chapichette qui se relaxe sur la terrasse aperçoit deux énormes yeux jaunes qui passent furtivement dans la nuit. Elle en reste scotchée ! Après le repas, lorsque la nuit est au plus noir, notre guide nous propose d’aller faire une balade nocturne de quelques heures dans l’Amazonie : nous, la barque, la machette et les étoiles qui brillent de mille feux, entourés par la voie lactée. Au programme, recherche des gros caïmans ! Des yeux rouges apparaissent, par-ci, par-là dans l’obscurité. Des questions comme « A-t-on vraiment besoin de nous diriger droit sur eux avec la barque ? » ou « Et s’ils faisaient 4 mètres de long et n’étaient pas contents ? » nous viennent à l’esprit lorsque Robert, tout foufou, fonce en direction des yeux rougeoyants. Lorsque nous le voyons mettre les pieds dans l’eau et se jeter sur l’animal pour l’en sortir, nous comprenons à quel point il aime ces « petites » bêtes ! Et nous revoici avec un bon gros croco entre les mains !

Image11 25

Image12 26

Etape suivante, la pêche, l’activité favorie de Chachou ! Dans la réserve, seule la pêche est autorisée pour les villages aux alentours, les guides et les gardiens. Le reste est protégé. Robert, avec sa lance, attrape de beaux poissons du kilo qui se cachent dans les branchages du bord.

Chachou qui s'expérimente à la pêche à la lance (exemple de jour)

Efficace, la barque est vite pleine. Alors que nous avançons, Chapichette se prend un petit poisson dans l’œil. Celui-ci, après son saut périlleux, retombe dans la barque. Puis, un autre poisson vient également rejoindre son compère en sautant. Incroyable, il y a tellement de poissons qu’ils viennent tous seuls sur le bateau. Du coup, cela nous fait de l’appât pour la pêche à la ligne.

Au bout d’un fil costaud, nous mettons un morceau de poisson et larguons le tout au centre de la petite rivière. 5 minutes passent et une grosse pite se fait ressentir. Chachou a du mal à remonter la ligne et la barque manque de chavirer. L’extrémité de la ligne arrivant à la surface, il va pour mettre le butin dans le bateau quand le guide se jette sur la ligne pour la bloquer dans l’eau. Il s’agit en fait d’une raie tachetée à la queue très venimeuse. Il s’en est fallu de peu, nous finissons trempés par les mouvements de débat de la raie. Robert sort sa machette pour lui couper la queue et va pour la remettre à l’eau. Un peu dommage maintenant qu’il lui manque un élément vital.La Chapiteam négocie donc afin de la garder pour le repas du lendemain. Chachou nous attrapera également un poisson chat!

Image10 32

Image4 34

 Sur le retour, Robert se fait encore quelques poissons à la lance, histoire de garder la main. En arrivant au campement, les yeux rouges des crocodiles nous guettent au bord de l’eau.

perou
Changement de continent : Déso

L'arrivée au Pérou ne se fait pas sans mal avec les 15 heures de décallage horaire avec l'Australie! La découverte de Lima se fait en douceur...

perou
Huaraz et ses montagnes

L'arrivée à Huaraz nous met directement dans l'ambiance péruvienne. Acueilis par le défilé des écoliers et étudiants annuel, nous sommes enchantés par ce nouveau pays!

perou
Trecks d’acclimatation

Peu après notre arrivée à Huaraz, nous décidons de faire 2 trecks d'acclimatation pour nous habituer à l'altitude avant de nous lancer dans une grande randonnée. Nous choisissons les trecks de Wilcacocha et le glacier de Pastoruri

perou
Treck de Santa Cruz en autonom

Randonnée fantastique de 4 jours en autonomie sur le treck de Santa Cruz à partir de Cachapampa. Beaucoup d'efforts mais dans des paysages magnifiques!

perou
Caraz et la Laguna Paron

Randonnée autour de la Laguna Paron et son lac aux splendides couleurs puis retour à Caraz pour la fête du 28 juillet. Défilés en tenues traditionnelles, un régal pour les yeux !

perou
Yurimaguas : vers la fôret ama

Nous nous rendons à Yurimaguas, dernière ville accessible en voiture avant de pénétrer dans la fôret amazonienne. Nous y trouvons un guide pour un treck de 7 jours dans la selva au départ de Lagunas.

perou
Départ pour la forêt Amazonien

Le choix du guide fait pour aller passer une semaine dans la fôret amazonienne, nous prenons le ferry lent pour nous rendre à Lagunas, point de départ pour les tours.

perou
La faune et la flore amazonien

Trip d'une semaine avec un guide dans la fôret amazonienne (réserve Pacaya Samiria) au Pérou, à partir de Lagunas. Découverte de nombreux animaux et sessions de pêche!

perou
L'hostilité de l'Amazonie

Suite de notre trip d'une semaine dans la fôret amazonienne avec notre guide Robert. De nouvelles découvertes animalières et d'excellents moment à observer les animaux et à pêcher!

perou
Cusco, son Machu Picchu et ses

Nous continuons notre découverte du Pérou, le sud cette fois-ci, après avoir quitté les îles Galapagos. Nous ne pouvons pas passer à côté du Macchu Pichu sans lui faire honneur. Le trajet s'effectuera sur 3 jours. Heureusement que Cusco est une ville agréable.

perou
Nos impressions sur le Pérou

Résumé des choses qui nous ont marquées lors de notre passage!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

Chachou

Bonjour,

Je vous garantis que vous ne serez pas déçu! Pour nous cette aventure d'une semaine dans la Selva a été une des plus belles expériences du voyage. Je pense que le mieux est de prendre un trajet un peu plus long que 3 jours afin de pouvoir vraiment s'enfoncer dans la réserve et avoir plus de chance de faire de belles rencontres. Nous sommes partis avec l'agence de Maria de Lagunas (mais je ne trouve pas de contact sur le net), je pense que vous pouvez contacter également Huayruro tours lagunas. Le prix est max 130 Soles/pers/jour. N’hésitez pas à bien vérifier le matériel avec le guide avant de partir pour être sur d'avoir tout ce qu'il vous faut pour dormir ou vous protéger de la pluie.
Quelques infos supplémentaires sur la fiche pays :http://chachou-et-chapichette-en-mode-globetrotters.e-monsite.com/pages/nos-fiches-techniques-pays/toutes-les-infos-sur-le-perou.html
Buen viaje!

rola
  • 2. rola | 03/02/2016

bonjour

merci pour ces belles photos, ca donne envie!
je recherche des infos concernant cette réserve et les avis enligne divergent ce qui me met un peu le doute car nous rejoignons le Pérou depuis l'equateur, le trajet jusqu'à la reserve va donc etre tres long ce serait dommage d'etre decue une fois sur place.
auriez-vous une agence a nous recommander svp?

merci beaucoup

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau