Chiang Rai (Le 12/03/2015)

 

Image13 4

 

 

De retour à Chiang Mai, nous nous rendons directement à la gare routière pour aller au triangle d’or, plus précisément à Chiang Saen. Malheureusement, à 15heures, il n’y a plus de liaison directe nous dit-on. Cependant, un bus peut nous amener à Chang Rai (en 3h30 pour 140 bath/pers), d’où nous pourrons redécoller le lendemain matin.  

 

 

 

 

Cette fois-ci, nous voyageons sans le petit confort habituel ! Pas de petite bouteille d’eau, ni de sac en cas de nausée ! Mais nous faisons nos malins avec nos ceintures, ici personne ne les attache !

Image16 4

Cela ne dure pas longtemps car quelques minutes après le départ, Virginie commence à se sentir mal : vertiges, céphalées, nausées etc… la totale. Du coup, le voyage sera long mais elle tient le coup jusqu’à l’arrivée à Chiang Rai en soirée! Le lendemain, suite à une nuit agitée, nous décidons d’aller voir un docteur. D’après ce que la propriétaire de la guest house explique à Seb (elle ne parle pas un brin d’anglais, c’est là que notre petit guide imagé trouve toute son utilité ! Merci les Pitschmann !), il se trouve qu’il vaut mieux aller à l’hôpital. Le charme de Seb opère et elle se propose de nous y accompagner en voiture.

L’arrivée à l’hôpital est assez spectaculaire,  digne d’un épisode d’urgence ! Un brancard attend Virginie à l’entrée ainsi que deux jeunes séduisantes infirmières habillées comme dans l’ancien temps (chemisier, jupe et élégant petit calot blanc sur la tête) ! C’est donc confortablement installés et en bonne compagnie que nous attendrons le médecin 1 ou 2 heures. La grande classe! Nous avons même eu droit au petit bracelet d’identification. En France, nous aurions attendu dans un coin de la salle d’attente des urgences à souffrir en silence et attendre notre tour pour nous enregistrer ! Le médecin diagnostique une intoxication alimentaire ou quelque chose du style, (Seb est soulagé, ça n’est pas le palud, la dengue, l’encéphalite japonaise, le chikungunia ou autre maladie transmise par le moustique) et après 2 injections de solutions inconnues dans les mains, des piqures comme les adore Virginie (ironie), nous sommes dehors !

Image8 8

Finalement, au lieu d’une nuit prévue à Chiang Rai nous en passerons trois, le temps que Virginie se remette sur pieds. Les activités à Chiang Rai seront : achat de fruits sur les marchés pour faire de bonnes salades (pour Seb uniquement), repos / guitare et ...

Image10 9  Image9 7

... rigolades avec les proprios de la guest house et leur chien Méta, une boule de nerfs affectueuse, baveuse et très pot de colle !

  Image6 10

 

Nous passerons la dernière  après midi à arpenter quelques rues de la charmante petite ville et passerons la soirée à la « walking street », immense marché nocturne hebdomadaire. Les Thai en profitent pour sortir et faire la fête, des scènes sont installées aux coins de rues.

Image14 7  Image17 6

Image4 11  Image5 9

Nous en profiterons pour refaire un petit foot massage avant de repartir !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.