Toutes les infos sur la Bolivie

Septembre - Octobre 2015

Nous avons séjourné 3 semaines en Bolivie. Ce pays est très dépaysant comparé à ses voisins. Les Cholitas sont présentes partout, avec leurs jolies robes colorées et leurs ballotins rayés! Dans cette contrée, les hauteurs sont vertigineuses et vous passerez votre temps aux alentours de 4000m d'altitude ! Les paysages sont très divers et fascinants. Le clou du spectacle se découvre lors du périple dans le salar d’Uyuni ! Les boliviens ont un « petit » côté français : ils mangent du pain et les amoureux s’embrassent en publics ! Il y a également de la pauvreté et les mendiants sont fréquents en villes, les chiens errants aussi. Les gens ont le contact facile, il est très fréquent de tomber sur des personnes adorables qui voudront échanger longuement dans la rue avec vous! La cuisine raffinée ne fait pas la réputation du pays mais on peut tout de même y apprécier quelques spécialités.

 

Sommaire

Monnaie       Hébergement        Transports        Sécurité        Nourriture       Visa       Vêtements      Carte-du-pays     

Notre-coup-de-coeur      Langue      Histoire-en-bref      Les-inmanquables

 

 Un peu d'histoire  Histoire detoure

En s’intéressant d’un peu plus près à l’histoire du pays, nous nous rendons vite compte que les Boliviens ont connu quelques déboires avec leurs voisins, ce qui explique certaines tensions encore palpables. En effet, l’unique accès qu’ils avaient à la mer leur a été dérobé par les Chiliens, il y a une centaine d’années et ils le revendiquent toujours à l’heure actuelle. Il y a des années, des Européens ont spéculé sur la présence de minerais précieux dans le sud du pays, à la frontière avec le Paraguay. Ceci a déclenché une guerre entre les 2 pays, chacun revendiquant le territoire, et s’est soldé par la défaite des Boliviens. Finalement, la parcelle s’est révélée sans intérêt! Et pour couronner le tout, les Brésiliens se sont approprié les cultures de caoutchouc, fortement rentables, au nord du pays. Malgré ces pertes territoriales, le pays, non à court de ressources, a eu son heure de prospérité avec sa mine d’argent à Potosi mais l’exploitation a, une fois encore, bien plus profité aux étrangers (conquistadors espagnols et Europe) qu’au peuple lui-même.

 

 Monnaie      Argent 3

 

Le taux lors de notre passage (Septembre 2015) en Bolivie était de 1€ = 7,5 Bolivianos.

Nous n’avons pas trouvé de retrait automatique dans toutes les villes du pays. A Sorata, par exemple, village retiré au nord du pays, la seule solution était de se présenter au guichet de la banque, muni de dollars à échanger (taux plus ou moins avantageux) ou de faire un retrait par carte bleue avec un % non négligeable de commission, lorsque la transaction voulait bien se faire (pas à tous les coups).

Nous n’avons jamais eu à payer de frais de commission "distributeur". Attention, votre banque peut cependant retenir des frais fixes + pourcentage du montant, selon votre contrat. La plupart du temps, le retrait n’acceptait pas un retrait de plus de 500-700 Bolivianos.

Notre carte Visa était acceptée dans tous les distributeurs.

NB: Il est possible de retirer des dollars dans certains distributeurs. Attention, ce n’est pas le cas à Tupiza, ville à 1 heure de la frontière argentine. Cela l’est par contre à Villazon, ville frontière. Cette option est intéressante lorsque vous prévoyez d’aller en Argentine, où il vaut mieux échanger des dollars plutôt que de retirer à la banque ou au distributeur.

 

 Hébergement      Hebergement

 

Il est possible de trouver de quoi se loger très facilement et vraiment partout. Nous avons trouvé des chambres doubles entre 60 et 100 Bolivianos, souvent sans la salle de bain (con baño compartido), ou à partir de 140 Bolivianos avec salle de bain. Le petit déjeuner n’est pas inclus.

Le logement peut se négocier, il est en général possible de réduire le prix de 20Bv. Les chambres sont souvent assez rudimentaires mais avec des draps propres et des couvertures. Nous avons eu de l’eau chaude partout. Venir avec son sac à viande ou son duvet n’est pas nécessaire en Bolivie (sauf si vous souhaitez faire du camping) car vous aurez toujours le nécessaire sur place. Si ce n‘est pas le cas, allez voir l’auberge d’à côté !

Selon les endroits, vous n’aurez pas toujours accès à internet. Et même dans les grandes villes, la connexion de votre hôtel risque d’avoir un signal très faible.

Nos commentaires :

La petite astuce pour avoir de l’eau chaude : En général, le système de chauffage est électrique. Pensez à vérifier que l’interrupteur est sur la position « allumé ». Il n’y a qu’un seul robinet, la régulation de la température se situe au niveau du pommeau de douche. Il existe 3 positions (froid/tiède/chaud). Si vous souhaitez de l’eau chaude, il ne faut pas trop ouvrir ce robinet, car avec ce mécanisme, plus il y a de pression et plus l’eau sera froide.

Généralement, les serviettes de toilette ne sont pas fournies. Mais parfois, en demandant gentiment, il est possible d’en obtenir!

 

  Transports  Transport1 

 

Le réseau de transport est assez bien développé dans ce pays. Entre les villes, on circule en bus pour les longues distances ou en minivan, pour les distances généralement plus courtes. Le transport est très bon marché. Petit conseil lorsque vous empruntez les transports, restez vigilants et gardez un œil sur votre sac.

Quelques idées de tarifs pour les trajets :

Copacabana-Sorata : 20+15 Bv (4h – bus normal + minivan)

Copacabana – La Paz : 20 Bv (4h – bus normal)

Sorata-La Paz : 20 Bv (3h - minivan)

La Paz-Potosi : 40 Bv (10-12h - bus normal)

Potosi-Sucré : 25 Bv (3h - bus semi cama)

Sucré-Tupiza : 70 Bv (8h - bus semi cama. Attention, arrivée tôt le matin vers 3-4h)

Tupiza-Villazon : 20 Bv(1h – minivan)

 

Se déplacer en ville

En ville vous pouvez prendre un micro pour 1 ou 2 Bv ou un taxi pour 5-8 Bv la course. Nous vous conseillons de vérifier qu’il n’y ait personne dans le coffre avant de monter et d’éviter de prendre des taxis non agréés. SI vous ne sentez pas le taxi qui s’arrete, n’hesitez pas à le renvoyer et en arrêter un autre, il faut un peu fonctionner au feeling !

Train

Le réseau ferroviaire en Bolivie est peu développé.

Avion

Beaucoup de voyageurs prennent un petit coucou à partir de La Paz pour se rendre dans la selva…

 

 Sécurité   Securite1 

 

Nous avons entendu beaucoup d’histoires en arrivant en Bolivie (tout comme au Pérou). Il nous a fortement été conseillé de faire attention à notre sac dans les bus et à nos affaires dans la rue. Egalement beaucoup d’histoires dans les taxis, alors essayez de prendre des taxis officiels et de regarder s’il n’y a pas quelqu’un dans le coffre (ca fait un peu parano mais bon !). Alors nous avons fait attention, mais nous n’avons rien observé de dangereux. Nous avons quand même rencontré quelques personnes qui se sont fait piquer leur portefeuille ou leur sac mais sans violence. La précaution, ici comme au Pérou, est de ne pas sortir avec une grosse liasse de billets dans la poche et de surveiller ses affaires dans le bus en les gardant près de soi. Nous avons aussi évité de sortir des stations de bus ou aéroport de nuit. Mais au final, il nous semble qu’il est possible de sortir son appareil photo, son portefeuille ou son téléphone portable n’importe où, comme partout.

 

  Nourriture  Nourriture 1 

 

La nourriture en Bolivie est bon marché et très copieuse. Celle-ci n’est cependant pas très raffinée. Beaucoup de féculents et du poulet à tour de bras. La plupart des voyageurs se rabattent rapidement sur les pizzerias, étonnamment très nombreuses dans le pays.

Le conseil, comme au Pérou, est de se rendre au marché de chaque ville où l’on trouve de très bons plats à partager avec les locaux.

A Sucre, ne manquez pas les salades de fruits géantes avec chantilly et yaourt du marché, un mythe !

Image6 35

Dans certaines villes, vous trouverez la « cena » qui est un menu pour 10-20Bv avec soupe, plat et boisson. Cependant, le menu n’est pas proposé partout et du coup, la nourriture peut vite coûter un peu plus cher qu’au Pérou. Si vous ne prenez pas de menu, comptez 30-40BV pour un plat et 10-20Bv pour la boisson ce qui fait entre 5 et 10€ le repas

En plus de l’influence culinaire italienne, vous pourrez également trouver de la nourriture mexicaine.

Voici une petite liste des plats les plus courants que nous avons trouvés sur notre passage (un petit aperçu vous est donné dans l’album photo Comida):

Image10

Buñelo : Beignet frit (au petit dejeuner)

Api : Boison chaude sucrée à base de céréales (au petit dejeuner)

Chuqueria : gros morceaux de viande grillée avec vin !

Pique macho : lit de frites sur lequel est disposé un mélange de saucisses de strasbourg, de boeuf haché, d'oignons, d'oeufs, le tout arosé de mayonnaise et de ketchup

Chicharon de cerdo: Viande grillée

Poulet-frite

Pop corn à la bolivienne : Enormes grains de maïs sucrés

Milaneza de pollo : Escaloppe de poulet pannée

Saltenos : feuilleté fourré à la pomme de terre et à la viande (comme un empanadas)

 

Nous avons généralement mangé pour 10 à 15€ à 2 en commandant un plat avec boisson.

 

Pour lutter contre le mal d’altitude, il vous faudra mâcher des feuilles de Coca et boire énormément d’eau. Le mieux, les premiers jours, est d’avoir en permanence une bouteille d’eau à la main et de boire des petites gorgés tout le temps.

 

Fruits

En adondance dans les marchés, surtout aux endroit où sont préparés les jus de fruits frais.

 

Boissons

Eau : il est très facile de s’en procurer en bouteille pour 5-7BV les 2 litres. L’eau du robinet n’est pas potable.

La bière est vendue de 15 à 25BV pour la bouteille de 660ml (La bière n’est pas la meilleure boisson du pays!).

Maté de Coca : Infusion de feuilles de coca avec du sucre. Idéal pour le mal de l’altitude.

 

Petit dèj

Le petit déjeuner n’est pas inclus dans le prix de l’auberge. Les boliviens le prennent au marché. Il s’agit de maté de coca, café ou chocolat avec une boisson chaude de quinoa sucrée appelée «api » et un beignet frit le Buñelo.

 

 Vêtements  

Vous verrez un peu partout les mythiques cholitas, femmes aux jupons colorés et aux longues tresses coiffées sous le chapeau de feutre. Vous ne pourrez pas manquer les habits traditionnels qui sont portés à toutes les occasions de faire la fête, ce qui est très fréquent en Bolivie !

Image11 38

 

Villes visitées

Copacabana, Sorata, La Paz (de passage), Potosi, Sucre, Tupiza, Villazon.

Pour vous faire une idée de chaque endroit, allez visiter l’onglet « Carnet de voyage » du site et notre album photo Bolivie.

Carte bolivie

 

 Visa   Visaa 

 

Le visa touristique pour la Bolivie est de 3 mois, gratuit (sauf USA !) il s’effectue en arrivant.

  Langue   Langage1

 

L’espagnol est la langue nationale ici (le Queshua est plus courant à la montagne), l’anglais est très peu parlé.

Voici quelques mots qui nous ont servi au début.

Bonjour : Buenos dias (le matin), Buenas tardes (l’apres midi) ; Au revoir : Ciao ; Merci : Gracias

Je cherche une chambre : quisiera una habitacion

Desayuno : déjeuner ; Almuerzo :repas du midi ;  Cena : repas du soir

Cuanto cuesta… ? ; Combien coûte…. ?

Donde esta… ? : Où se trouve…. ?

Me gustaria …. : Je souhaiterai avoir…. ?

Notre coup de coeur   Coup de coeur 

Virginie : Le périple dans le salar d’Uyuni sans hésitation ! J’ai été subjuguée par les paysages, tant par leur beauté que par leur diversité et leur grandeur. Je recommande le circuit de 4 jours au départ de Tupiza. Malgré la poussière respirée tout au long du trajet, l’excursion vaut le détour et les images resteront gravées dans ma tête à jamais !

Voir article:Le salar d'Uyuni, un rêve qui se réalise

 

Seb : Les salades de fruits avec yaourt et montagnes de chantilly de Sucré. Et le Charango que nous avons ramené avec nous ! La diversité des paysages, qui changent drastiquement en quelques heures de bus.

 

Les inmanquables de la Bolivie   Todolist2

Le salar d'Uyuni :

Vous ne serez pas déçus du voyage! Le trip en 4x4 de 4 jours à partir de Tupiza permet de découvrir de nombreux paysages, tous plus étonnants les uns que les autres, avant de clôturer l'excursion sur le désert de sel. Emotion assurée!! Des canyons ocres aux lagunes colorées en passant par des déserts de sable, tout y est! En n'oubliant pas la rencontre avec les lamas et les flamants roses!

Voir article: Le salar d'Uyuni, un rêve qui se réalise

 

Tupiza :

Ville reposante nichée entre d'innombrables canyons! Un vrai décor de Far West! Il est très agréable de jouer aux Cow Boys en louant des chevaux pour aller découvrir les environs!

Voir article: Tupiza et son FarWest!

 

Les mines de Potosi :

Emblème qui fût longtemps la richesse du pays, à présent les mines ne contiennent plus d'argent mais on y extrait toujours des minéraux. Classées au patrimoine de l'Unesco, leur statut est mis en péril car la montagne, qui renferme les mines, menace de s'effondrer suite à la percée constante de nouvelles galeries. Les conditions de travail des mineurs sont déroutantes...

Voir article: Potosi et sa mine d'argent

 

La foret amazonienne :

Au nord du pays, la forêt amazonienne vaut le détour. Une excursion de quelques jours en pirogue en pleine selva ne vous laissera pas indifférent! Nous n'y avons pas été du côté Bolivien (nous l'avons fait au nord du Pérou) mais avons eu de très bon retour d'autres voyageurs. La faune et la flore y sont incroyables!

Voir articles: L'hostilité de l'Amazonie , La faune et la flore amazonienne

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !