Toutes les infos sur le Pérou

Juillet - Août - Septembre 2015

Nous avons passé un mois et demi au pays des lamas, voguant de la haute montagne aux villages reculés de l’Amazonie. Ce pays contient une diversité de paysages incroyables, il y en a pour tous les goûts, sauf peut-être, pour les grands passionnés de fonds marins. Par contre, on s’en met plein les mirettes avec, des trecks parcourant la cordillère des Andes dans la région de Huaraz ou de Cusco lorsque l’air vous manque, des Cholitas, si belles en habits colorés, jusqu’à partir à l’aventure dans la Selva (forêt amazonienne), dont les habitants n’ont absolument rien à envier à Rambo, tant ils sont débrouillards !

Dans tous les cas, ce pays est fait pour les sportifs ! Ici, on ne se fait pas dorer la pilule à la plage mais on passe plutôt des journées à marcher à plus de 3500m d’altitude ou alors, à braver les bêtes féroces de la jungle, sans se doucher pendant des jours ! Au Pérou, toute raison est bonne pour faire la fête, il y a des célébrations tous les jours avec défilés et fanfares !  Les Péruviens ont un super état d’esprit, ce peuple est très accueillant !

Le pays nous a séduits avec ses couleurs et même si nous avons eu du mal au départ avec la nourriture trop bourrative, nous avons fini par devenir fan de certaines spécialités comme le Céviché et des menus complets très bon marché et bien souvent, succulents ! Il nous aurait fallu encore un peu plus de temps afin de visiter deux ou trois autres destinations qui paraissent incontournables comme Arequipa ou Naska. Un mois et demi au Pérou, c’est court pour un pays si gigantesque !

 

Sommaire

Monnaie        Hébergement        Transports        Sécurité        Nourriture       Visa       Vêtements      Carte-du-pays     

Notre-coup-de-coeur      Langue      Les-inmanquables

 

 Monnaie      Argent 3

 

Le taux lors de notre passage (Septembre 2015) au Pérou était de 1€ = 3,5 soles (nouveau sol péruvien).

Il est possible de trouver des distributeurs partout dans le pays. Le montant maximum du retrait est variable de 400 à 700 Soles selon les banques. La plupart des banques ne prennent pas de commission.  

 

 Hébergement      Hebergement

 

Ici les auberges se nomment « Hospedaje ».

Il est possible de trouver de quoi se loger très facilement et vraiment partout. On a pu trouver des chambres doubles à partir de 30S (8,5€), souvent sans la salle de bain (con bano compartido), ou entre 50S et 70S avec salle de bain. Attention, Lima pratique des prix plus élevés, équivalent à 70S sans la salle de bain et 90S avec. Parfois le petit déjeuner est inclus.

Le logement peut se négocier, il est en général possible de réduire le prix de 10S. N’hésitez pas à demander des serviettes, savon ou papier toilette. Ils ne sont pas toujours donnés automatiquement. Les chambres ont toujours été propres et avec des draps propres également (ce qui change de l’Asie). Venir avec son sac à viande ou son duvet n’est pas nécessaire au Pérou (sauf si vous souhaitez faire du camping) car vous aurez toujours le nécessaire sur place. Si ce n‘est pas le cas, allez voir l’auberge d’à côté !

Nos commentaires :

Les chambres sont souvent sympas, avec les draps propres, des serviettes et un bon wifi si vous choisissez une chambre qui n’est pas trop loin de la box. Pour l’eau chaude, ce n’est pas une valeur sûre ici, préparez-vous à prendre quelques douches froides, même en montagne !

 

  Transports  Transport1 

 

Au Pérou, les distances sont très grandes et pour les parcourir, le bus est roi ! Et quel confort ! Pour un prix abordable, vous parcourrez les grandes distances en bus semi cama (avec siège inclinable), avec le Stewart, la télévision avec sous titrage souvent en anglais, le repas servi à bord apporté sur un plateau, le café et les consignes de sécurité. Prendre le bus au Pérou, c’est mieux que de prendre l’avion. Il y a même l’enregistrement des bagages avant de monter à bord…. La grande classe ! Cela dit, cela permet d’être sûr de retrouver son sac à l’arrivée car il n’est rendu que sur présentation de son ticket.

 

Image2

 

Nous avons voyagé avec les compagnies Oltursa, Movil Tour, Tepsa ou encore Civa, la qualité du service étant plus ou moins variable mais avec les mêmes prestations.

Quelques idées de tarifs et durées pour les trajets : Lima – Huaraz (8-9h) : 50S (Oltursa), Caraz – Trujillo (9h): 60S (Cesar), Trujillo – Tarapoto (19h): 90S (Tepsa), Tarapoto – Piura (15h) : 80S (Movil Tour), Piura – Guyaquil (11h avec passage de la frontière) : 50S (Cifa International), Lima –Cusco (22h) : 90S (Civa).

Se déplacer en ville :

A Lima, nous avons pris le bus de ville pour quitter l’aéroport et nous rendre au centre à Miraflores. Le tarif est dérisoire comparé au coût du taxi : 2,5S/pers contre 50S en taxi. Sinon, une course en taxi en ville varie de 5 à 10S selon la distance. Pour prendre le bus de ville à partir de l’aéroport, sortir de ce dernier et se rendre sur la rue principale sur votre droite où se trouve un arrêt, demander aux locaux, très sympathiques, le numéro de la ligne qui vous amènera au quartier que vous avez choisi.

A Cusco, nous avons payé le taxi 5S la course (centre-ville/terminal de bus).

Sinon, dans les autres villes plus petites, il y a les tuktuk. La course est autour de 2S.

Train

Le réseau ferroviaire au Pérou est peu développé et le train est assez cher, surtout la ligne Cusco-Machu Picchu.

Avion

Si le temps vous est compté, il peut être intéressant de prendre l’avion car les trajets en bus prennent rapidement une grande envergure ! Nous avons croisé des voyageurs qui ont pris un billet à 80€ pour faire Cusco- Lima.

Bateau

Pour vous rendre dans la Selva (forêt amazonienne) au nord comptez 3 jours de bateau pour rejoindre Iquitos ou 1 jour pour rejoindre Lagunas (30-40S) à partir de Yurimagas. Prévoir un hamac pour le trajet économique en ferry car c’est le moyen utilisé par les passagers et qu’il n’y a pas de sièges.

 

 Sécurité   Securite1 

 

Nous avons entendu beaucoup d’histoires avant d’arriver au Pérou et il nous a fortement été conseillé de faire attention à notre sac dans les bus et à nos affaires dans la rue. Alors nous avons fait attention, mais nous n’avons rien observé de dangereux. Nous avons seulement rencontré quelques personnes qui se sont fait piquer leur portefeuille ou leur sac mais sans violence. La précaution, ici, est de ne pas sortir avec une grosse liasse de billets dans la poche et de surveiller ses affaires dans le bus en les gardant près de soi. Nous avons aussi évité de sortir des stations de bus ou aéroport de nuit. Mais au final, il nous semble qu’il est possible de sortir son appareil photo, son portefeuille ou son téléphone portable n’importe où comme partout. 

 

  Nourriture  Nourriture 1 

 

Cuisine reconnue mondialement!

Le conseil ici est de se rendre au marché de chaque ville où l’on trouve de très bons plats à partager avec les locaux.

La nourriture au Pérou est très bon marché et très copieuse. L’acclimatation est un peu dure au début car il faut s’être fait une idée du nom des plats afin de commander autre chose que le fameux poulet accompagné de ses 3 féculents à la fois (riz, patate, banane et parfois pâtes)… Mais en comprenant mieux les possibilités, il est tout à fait possible de goûter à une nourriture plus équilibrée !

Ce qui est bien au Pérou, c’est qu’il est facile de trouver des menus (Almuerzo) à des prix très attractifs (entre 5 et 12S). En général, ces menus sont proposés dans tous les bouibouis. Ils se composent d’une entrée, souvent une soupe assez copieuse, suivie d’un plat principal, accompagnés d’un refresco (une boisson qui peut être un jus de fruit, un thé ou une chicha). Comme nous l’avons dit plus haut, ici c’est le pays du poulet, soyez préparés, il vous en sera proposé partout et à chaque repas !

Nous avons trouvé que la nourriture se rapprochait pas mal de celle que nous avons en France.

Voici quelques plats courants que nous avons trouvés sur notre passage (un petit aperçu vous est donné dans l’album photo Comida):

Comida

Les soupes! Tous les plats servis en menus sont précédés d'une soupe de légumes, de pâtes, d'un bouillon de poulet améioré. Bref, même en été, la soupe est appréciée dans ce pays et nous l'avons toujours trouvée délicieuse!

Ceviche : du poisson frais mariné dans une mixture citronnée accompagné d’oignons, de maïs et de camote (patate douce). De loin notre plat préféré !

Chicharon : de cerdo = porc frit, de pollo ou de pescado = poulet ou poisson frit entouré d’une panure.

L'un des desserts favori des Péruviens est la gelée! Une sorte de sirop (en général, de grenadine, menthe, citron) gélifié aux couleurs fluorescentes...

 

Nous avons généralement mangé pour 3 à 6€ à 2 en commandant un menu chacun avec boisson.

 

Pour lutter contre le mal d’altitude, il vous faudra mâcher des feuilles de Coca et boire énormément d’eau. Le mieux, les premiers jours, est d’avoir en permanence une bouteille d’eau à la main et de boire des petites gorgés tout le temps.

 

Fruits

Le maracuya est le fruit que nous avons découvert au Pérou, c’est l’équivalent du fruit de la passion, très utilisé en jus. Ici, vous allez vous régaler sur les marchés avec la quantité impressionnante de stands proposant toutes sortes de jus à des prix défiant toute compétitivité. Vous croiserez également un grand nombre d’autres fruits non connus en France sur les étalages.

Image1 48

 

Boissons

Inka cola : correspond à l’eau bénite du Pérou. Vous allez retrouver cette boisson sur toutes les tables des péruvien. Pétillante, jaune et chimique, cette boisson ne se trouve que dans ce pays !

Maté de Coca : Infusion de feuilles de coca avec du sucre. Idéal pour le mal de l’altitude.

Eau : il est très facile de s’en procurer en bouteille pour 3.5S les 3 litres. L’eau du robinet n’est pas potable.

N’oubliez pas de goûter la spécialité de Cusco, l’apéritif le Pisco Sour, un alcool de raisin mélangé à de la limonade !

Il est facile d’acheter des jus de fruits frais au marché et dans les restaurants : entre 5 et 10S la carafe d’1 litre et entre 3 et 6S le verre (qui en fait correspond à 1,5 ou 2 verres au marché).

La chicha morada: boisson non alcoolisée sucrée préparée à partir de maïs noir et souvent aromatisée au clou de girofle ! Il faut goûter, si elle est bien préparée, c’est un régal !

La bière est vendue de 7 à 15S pour la bouteille de 660ml (nous avons bien apprécié la Cuscena trigo!).

 

Petit dèj

Le petit déjeuner est inclus de temps de temps dans le prix de l’auberge et correspond bien souvent à du pain et de la confiture accompagnés d’une boisson chaude. Vous trouverez également votre bonheur dans tous les marchés : un bon jus de fruit avec du kéké (cake) ou un sandwich.

 

 Vêtements  

Vous verrez un peu partout les mythiques cholitas, femmes aux jupons colorés et aux longues tresses coiffées sous le chapeau de feutre. Vous ne pourrez pas manquer les habits traditionnels qui sont portés à toutes les occasions de faire la fête, ce qui est quasiment tous les jours au Pérou !

Image50 4

 

Villes visitées

Lima, Huaraz, Caraz, Tarapoto, Yurimagas, Lagunas, Cusco, Aguas Calientes (Machu Picchu), Santa Maria, Ollantaitambo , Urubamba, Maras (salar).

Pour vous faire une idée de chaque endroit, allez visiter l’onglet « Carnet de voyage » Pérou du site et notre album photo Pérou.

Image3

 

 Visa   Visaa 

 

Il vous est délivré un visa de 3 mois gratuitement lors de l’entrée dans le pays.

  Langue   Langage1

 

L’espagnol est la langue nationale ici (le Queshua est plus courant à la montagne), l’anglais est très peu parlé.

Voici quelques mots qui nous ont servi au début.

Bonjour : Buenos dias (le matin), Buenas tardes (l’apres midi) ; Au revoir : Ciao ; Merci : Gracias

Je cherche une chambre : quisiera una habitacion

Desayuno : déjeuner ; Almuerzo :repas du midi ;  Cena : repas du soir

Cuanto cuesta… ? ; Combien coûte…. ?

Donde esta… ? : Où se trouve…. ?

Me gustaria …. : Je souhaiterai avoir…. ?

Notre coup de coeur   Coup de coeur 

Virginie : La semaine dans la selva restera gravée dans ma mémoire avec les crocodiles que notre guide « papa » Robert attrapait toutes les 5 minutes, les séances de pêche où les poissons ne se faisaient pas attendre pour mordre à l’appât ou que nous attrapions à la lance, les petits plats concoctés par Robert, les sessions nocturnes à la recherche du tapir, la quantité de bêtes rencontrées… Bref, il faut le vivre pour mieux le comprendre ! A noter que les Cholitas avec leurs habits colorés ne m’ont pas laissées indifférentes, ni le ceviche !

Voir articles: La faune et la flore amazonienne  -  L'hostilité de l'Amazonie

Seb : Le Pérou est un pays vraiment physique! J’ai adoré y passer des cols à 5000 mètres et me sentir au sommet du monde, avec l’air qui manque ! Egalement, le passage dans la forêt amazonienne est quelque chose qui marque pour une vie, être tout petit sur sa barque alors que le singe rouge est en train de rugir et que son cri résonne dans toute la forêt signifiant « toi, l’humain tu n’es pas le bienvenu ici » !! La pêche dans les eaux amazoniennes débordantes de poissons est également un régal !

Voir article: Treck de Santa Cruz en autonomie (4 jours)

Les inmanquables du Pérou   Todolist2

Se rendre au Machu Picchu :

- l’Inca Trail, qu’il faut réserver 6 mois à l’avance et qui est hors de prix.

- le Salkantay, qui est une randonnée sur 5 jours se terminant par la visite du Machu Picchu pour environ 200$, prix qui reste abordable.

- le Jungle Trail, qui s’effectue sur 4 jours, alternant entre vélo, randonnée et rafting jusqu’au Machu Picchu et qui n’est pas très cher non plus

- la version sans tour qui consiste à prendre un collectivo de Cusco à Hydroelectrica (6h pour 65S A/R) puis de marcher 2h jusqu’à AguasCalientes en suivant les rails du train.

L’entrée du Machu Picchu coûte 126S. Autour, il y a 2 montagnes d’où il est possible d’observer les ruines : la Montana (pour 20S de plus) ou le Huayna Picchu (pour 20S de plus, réservation quelques semaines à l’avance nécessaires). Le ticket pour le Machu se prend à Cusco ou à AguasCalientes à l’office gouvernemental.

Prévoyez la journée, un pique-nique et beaucoup d’eau pour visiter ce lieu. Attention, si vous prenez un tour par agence, vous êtes souvent pressés et si vous n’avez que quelques heures le matin, le site étant brumeux en début de matinée, vous risquez de ne rien voir. Les moments les plus sympas sont vers 9h du matin lorsque la brume disparait et en fin d’après-midi lorsque tous les touristes ont déserté.

Article du blog : Cusco, son Machu Picchu et ses Salinas


Se rendre dans la forêt amazonienne au nord du pays:

La derniere ville accessible par la route est Yurimaguas. De là, il vous faut prendre un bateau pour vous rendre à Lagunas ou à Iquitos.  Comptez 130S/pers/jour nourriture, logement et guide inclus pour un départ à partir de Lagunas. Groupe de 2-3 max par embarcation.

Articles du blog : La faune et la flore amazonienne  -  L'hostilité de l'Amazonie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×